© Claudia Chan Tak

 

OKINUM

2018
_

Spectacle présenté du 2 au 20 octobre 2018 au Théâtre d’Aujourd’hui, salle Jean-Claude Germain

En langue anishnabemowin, Okinum signifie barrage. Inspiré par le rêve récurrent d’un castor géant, Okinum est une réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs, une ode au pouvoir du rêve et à l’intuition. La parole est libérée afin de remonter la rivière de la mémoire des ancêtres et pour se réconcilier, avant tout, avec les différentes facettes d’une identité multiple.

L’artiste pluridisciplinaire Émilie Monnet débute sa résidence au CTD’A en proposant une expérience immersive en trois langues (français, anishnabemowin, anglais). Elle allie théâtre, son et vidéo au moyen d’une dramaturgie unique, circulaire et envoûtante. Se tisse ainsi une série de tableaux oniriques, où l’espace-temps n’est pas conçu de façon linéaire, véritable témoignage d’une filiation qui inspire.

« Les castors sont une des seules espèces avec l’humain qui laissent une trace sur terre visible depuis l’espace.
Une trace laissée sur la Terre
Un barrage pour se protéger,
Mais seulement visible depuis le monde des étoiles. »

Équipe
TEXTE, MISE EN SCÈNE ET INTERPRÉTATION : Émilie Monnet
COLLABORATION À LA MISE EN SCÈNE ET DIRECTION D’ACTEUR : Emma Tibaldo
COLLABORATION À LA MISE EN SCÈNE ET DIRECTION DU MOUVEMENT : Sarah Williams
CONCEPTION SONORE ET INTERPRÉTATION : Jackie Gallant
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE : Elaine Normandeau
SCÉNOGRAPHIE : Simon Guilbault
ÉCLAIRAGES : Lucie Bazzo
COSTUMES : Swaneige Bertrand
VIDÉO : Clark Ferguson
CONSEIL DRAMATURGIQUE : Élizabeth Bourget
CONSEIL DRAMATURGIQUE : Sara Dion
CONSEIL CULTUREL ET EN LANGUE ANISHNABEMOWIN : Véronique Thusky
SONORISATION ET DIRECTION TECHNIQUE : Frédéric Auger
Presse

L’Actualité, 14 septembre 2018 : Trois questions à Émilie Monnet

Représentations

2 au 20 octobre 2018 au Théâtre d’Aujourd’hui

Partenaires

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
© ?